Testament (French translation)

Advertisements
French translation

Testament

Toi aussi tu as été un enfant et moi aussi j'ai été petite,
et à nous aussi on a raconté des choses.
Et puis on fait ce qu'on nous dit et on essaye d'être ce qu'on doit
et puis on se rend compte qu'il manque quelque chose.
Et alors on oublie d'être à l'écoute de ce qu'on ressent,
et on s'évade dans l'art ou la consommation.
Et pendant que vous faites consciencieusement des plans,
les dieux se tordent de rire.
Laissez donc vos enfants vous donner leur avis sur tout ça.
Écoutez bien ce qu'ils ont à dire. Ils n'ont pas perdu
cette connexion avec eux-mêmes, ni avec le monde.
Ils sont plus malins que toi et moi.
 
Et avant de leur répondre, pensez que vous n'êtes
rien d'autre que des enfants blessés.
Ça finira par de nouveaux symptômes dont vous serez les inventeurs.
Et puis vous leur direz encore à quel point tout va bien.
« Grandis un peu ! » et « Quelle naïveté ! »,
à prêcher vos slogans et tout bien noter dans des cahiers
pendant que les dieux rigolent.
 
Surveillez bien leur écriture et leur parcours scolaire,
et veillez à ce qu'ils taillent bien leurs crayons.
Montrez leur des images de feuilles de chêne
pendant qu'ils sont enfermés à leur table.
Et puis bosser et bachoter et recracher,
avec la télé1 l'après-midi.
Le week-end, se payer un joli truc, et la bouillie sera prête.
Et on diagnostiquera des problèmes
au gamin qui ne s'adaptera pas.
Et tout ceux qui seront un peu trop agités
auront droit à un cachet pour ne plus faire de vagues.
Et c'est ainsi que vous vous aveuglez,
car aucun enfant n'est un problème,
et toutes les fortes têtes et ceux qui fuient l'école
ne font que porter les symptômes du système.
 
Mais quand vous prononcez vos sévères jugements,
pensez que vous n'êtes que des esprits emprisonnés.
Le ressentiment ne fait que croître
et les professeurs hurlent à en perdre la voix.
Vous trouvez scandaleux que le petit Hans ne soit pas
ce qu'il devrait être, mais seulement ce qu'il est.
Les dieux se tapent sur les cuisses,
et vous, vous croyez tout savoir.
 
Et quand le petit Hans sera devenu grand
et aura des enfants à son tour à qui il racontera des choses,
peut-être que Hans et d'autres et peut-être vous aussi
vous remarquerez qu'il manque encore une fois quelque chose.
Vous avez des désirs et des rêves
mais vous vous cognez sans arrêt à des murs imaginaires,
et chaque souhait que vous exaucez
est un désir de plus qui disparaît.
Vous vous abrutissez au boulot sur des chiffres bidon
en attendant le burnout.
Vous claquez votre fric pour du plastique,
pour votre petite portion de bonheur.
Le meilleur lait, les meilleures céréales,
une extension pour le garage et encore un crédit,
et tout ça c'est mortel, mais vous faites avec.
 
Vous faites les malins, mais vous achetez quand même,
et la pub vous prend pour des cons.
Et puis vous vous installez devant votre écran plat
pour déblatérer sur la société de consommation.
Si vous appelez ça la norme, je veux bien être marginale.
Les dieux se tordent de rire.
 
Et vous, les marchands de rêve, les fabricants de symptômes,
est-ce que vous réalisez ce qui se passe ?
Qui donc vous a fait cadeau des terres et de l'eau
que vous êtes en train de privatiser ?
Vous les hypocrites, les menteurs, les manipulateurs,
les vendeurs de produits dérivés,
vous avez reçu un esprit et des sentiments,
mais vous n'êtes que des moutons.
Géants immenses, effrayés, impuissants,
vous avez été petits un jour, vous aussi,
mais en guise de punition on vous a fait taire
et on vous a abandonnés dans le silence.
Et aujourd'hui vous n'entendez plus rire les dieux
mais pas non plus les enfants pleurer.
Et vous continuez à leur dire « Ça fait pas mal »
sans en croire un mot.
Vous pouvez continuer à faire vos plans tranquilles,
je vous regarde de loin, et je ne suis pas la seule.
Derrière moi se tiennent toujours plus de marginaux,
d'autres qui ne rentrent pas dans le moule.
Et maintenant, ne vous attendez pas à un happy end,
je ne vous ferai pas une bonne chute.
Pas de clin d’œil, pas de petite blague
pour détendre l'atmosphère.
Un jour ou l'autre, les dieux auront fini de rire,
et si je ne suis plus là pour le voir,
je laisse derrière moi un enfant qui est son propre maître,
et cette chanson maladroite.
 
  • 1. RTL II est une chaîne privée allemande qui cible les adolescents et jeunes adultes
Submitted by ingirumimusnocte on Sun, 14/10/2018 - 05:17
German

Testament

More translations of "Testament"
Please help to translate "Testament"
Sarah Lesch: Top 3
Idioms from "Testament"
See also
Comments